Afraid Academy

Ne faites confiance à personne...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La pire des corvées !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julian Lane
Admin, junior et membre des Avatara
avatar

Masculin
Nombre de messages : 71
Age : 34
Date d'inscription : 10/10/2007

Feuille de personnage
Sexualité: S'en fout
Age: 21 ans
Hobby: Vous fuir !

MessageSujet: La pire des corvées !   Lun 22 Oct - 1:17

Enfin tranquille ! La police avait fourré son nez partout... Absolument partout, même dans les bas-fonds de sa penderie ! Quels bandes de crétins ! Comme si un assassin digne de ce nom se risquerait à laisser des indices dans sa propre chambre ! N'importe quoi ! Les flics avaient laissé un véritable chantier derrière eux que Julian ne se sentait pas de ranger dans l'immédiat. Qu'ils aillent au diable ! Ses compagnons et lui-même venaient de passer deux heures au commissariat pour un interrogatoire complet sur leur lien avec les victimes de l'espèce de tordu qui sévissait dans la région. Julian avait démenti toute histoire sordide-et-pseudo-romantique-qui-aurait-mal-tournée avec la fille de première année assassinée et avait failli étrangler le policier qui lui avait demandé si il ne préférait pas les hommes... Et puis quoi encore ? Il devenait clair que les Avatara étaient fortement soupçonnés ! Puis, les culs-terreux avaient joué le tout pour le tout en lui balançant que l'un de ses copains venait de l'accuser des meurtres... Là, Julian avait ri de bon coeur devant une telle énormité, laissant les flics perplexes et plutôt déconcertés. Quelques dizaines de questions plus tard, il était autorisé à rentrer à l'école. Le trajet de retour fut lugubre, il conduisit en silence, tandis que Melissa et James arboraient des mines sévères. Dés qu'ils furent entrés dans leur maison, ils avaient vu le 'véritable bordel' laissé par ces foutus poulets-du-dimanche. Épuisé, Julian était monté directement dans sa chambre. Ce fut là, au milieu du capharnaüm, et lui contemplant l'étendue des dégâts, que son téléphone portable retentit,

- Quoi encore ?

Il s'était calmé en reconnaissant le numéro... Bridget ! En soupirant bruyamment, il avait pris l'appel. Elle l'appelait rarement et lorsqu'elle le faisait, il décrochait toujours... Il avait besoin d'elle et ce foutu programme d'aide aux élèves lui rapportait des points supplémentaires. Voyant que ses résultats scolaires étaient très convenables (malgré sa fainéantise aigue et son manque de motivation !), l'un de ses professeurs l'avait inscrit l'an dernier dans le programme de soutien aux élèves en difficulté de l'école. Il pouvait ainsi manquer certains cours, comme l'art picturale des incas, obligatoire cette année, comme si les barbouillages des ces tous-morts-et-entérrés avaient un quelconque intérêt aux yeux du jeune homme. Le seul bémol avec cette-aide-à-autrui-pas-du-tout-intéressée est qu'il devait être disponible pour son ou ses filleuls si ils en émettaient le désir. Et là, justement, Bridget avait un devoir de sciences qu'elle ne comprenait absolument pas,

- Forcément ! Depuis quand les truies ont un cerveau et savent s'en servir ?

De mauvaise humeur, il l'informa de son arrivée sèchement puis raccrocha. Il attrapa sa veste puis sortit de sa chambre en claquant violemment la porte derrière lui. Laissant sa fraternité sur sa droite, il prit rapidement la direction de l'école. Dix minutes plus tard, il pénétrait dans le hall et prit les escaliers. La courge de service l'attendait dans la salle informatique, il y pénétra et en fit le tour des yeux. Certaines personnes le pointèrent du doigts, tandis que d'autres chuchotèrent, il les dévisagea froidement et ne fit pas attention en avançant. Il percuta une personne plus petite que lui et allait lui dire froidement de faire gaffe quand il reconnut sa soeur. Et merde, manquait plus qu'elle ! se dit Julian. Il n'aimait guère la croiser dans l'école, il aimait trop son statut de type-super-froid-et-méga-indifférent pour tout saboter en quelques secondes. Il ne sourit donc pas comme à son habitude en la voyant et préféra éviter son regard. Il se racla la gorge et se débarrassa de sa veste. Il sentit une sourde rage s'emparer de lui en voyant le regard d'un type braqué sur une certaine partie de l'anatomie de sa cadette, mais il ne dit rien... Autant éviter de faire un 'malheur' dans un lieu public alors que ce genre de conversation avait plus d'impact entre quatre yeux ! Il attrapa Alicia par le bras et l'entraîna vers la machine à café au fond de la pièce. Personne ne s'y trouvait, Julian pourrait ainsi échapper aux oreilles indiscrètes et aux étudiants curieux de nature. Tendant un capuccino à la jeune fille, il trempa ses lèvres dans son café noir (et sans sucre) puis parla,

- Pourquoi tu n'as pas décroché hier soir ? Le jeudi soir ne te convient plus pour notre restau hebdomadaire ? Si c'est le cas, tu pouvais tout simplement m'envoyer un message au lieu de m'inquiéter ! Dois-je te rappeler que le coin n'est pas très sûr en ce moment !

_________________



Dernière édition par le Sam 27 Oct - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Lane
Admin, sophomore et membre des Hétaïres
avatar

Féminin
Nombre de messages : 60
Age : 32
Date d'inscription : 10/10/2007

Feuille de personnage
Sexualité: Hétéro
Age: 20 ans
Hobby: Picoler xD

MessageSujet: Re: La pire des corvées !   Mar 23 Oct - 3:59

Un bruit… un bruit désagréable et persistant martelait la tête d’Alicia la poussant à ouvrir un œil. Elle mit plusieurs secondes avant d’assimiler l’heure qu’il était et d’appuyer sur son réveil afin de l’éteindre. Non, elle ne voulait pas se lever, elle ne le pouvait pas non plus. Se couchant sur le ventre, elle écrasa son oreiller sur sa tête. Mal au crâne… C’était horrible, comme si une méga fête était organisée dans sa tête et que toutes l’université y était conviée. Plus jamais ! Plus jamais elle ne boirait ne serait-ce qu’une goutte d’alcool. Bon peut être pas… mais plus au point de se mettre dans cet état. A peine avait-elle fait cette bonne-résolution-peu-convaincante (surtout lorsqu’on la connaît), on frappa à sa porte. Alicia grogna en guise de réponse. Dodo, laissez moi dodoter par pitié ! songea l’Hétaïre. Mais c’était un peu trop espéré surtout lorsque que Ashley vous mettez le grappin dessus…

Relevant légèrement son oreiller pour voir sa camarade entrer, Alicia n’apprécia pas vraiment ce qu’elle vit. Ash’ arborait son sourire des grands jours, celui qui voulait dire qu’elle avait apprit quelque chose de croustillant. Et alors ?! Elle ne pouvait pas attendre un peu –comme trois bonnes heures par exemple, qu’Alicia ait récupéré de sa cuite- avant de venir colporter ses ragots.


- Alors Ali… Tu as passé une bonne soirée ?

Euh… Alicia se redressa et s’assit sur son lit, tout en se grattant la tête. Sa soirée… C'est-à-dire que… Qu’avait-elle fait au fait ? Elle avait bu c’était sûr, mais le reste, c’était encore trop flou pour elle. Mais pas question d’avouer à Ashley qu’elle avait bu au point de ne plus se souvenir de la veille, sinon elle allait encore lui faire des suppositions plus incroyables les unes que les autres.


- Mouais, pas mal…

En voyant Ash’ lever un sourcil interrogateur, Alicia se demanda si elle avait répondu correctement, et surtout si elle savait quelque chose qu’elle ignorait.

- Pas mal ? Voyons Ali’ pas besoin de te cacher.
*Me cacher de quoi ?* On est presque toutes au courant !*au courant de quoi ?!* Mais on aurait préféré apprendre autrement que tu sortais avec Steven Brown…

- Quoi ?! Mais je ne sors pas avec lui !

- Oh, ce n’était qu’une histoire d’un soir alors ?

- Mais… mais de quoi tu parles ?

- Ne fais pas l’innocente Ali’ ! Tiffany et Sandra l’ont vu quitter ta chambre ce matin. En tout cas, félicitation c’est une belle prise ! On a parlé que de ça au petit déjeuner !


Se fut à cet instant qu’Alicia perdit toutes ses couleurs pour se retrouver blanche comme un linge, alors que quelques brides de la veille lui revenaient en mémoire. Elle était sortie pour boire un verre et avait effectivement fait la rencontre du Narcisse, mais après trou noir… le néant ! Et aux dires de sa camarade, la soirée ne s’était pas arrêtée là. Elle se redressa de son lit d’un bon, et après avoir poussé Ashley hors de sa chambre en prétendant ne pas sentir bien, elle cogna plusieurs fois sa tête contre le mur. Foutu alcool ! Si Ash’ avait raison, l’autre n’allait sûrement pas se gêner pour aller se vanter auprès de ses copains… Merde ! Elle qui s’était promis de ne jamais fricoter avec l’un d’eux ! Après l’humiliation qu’elle avait fait subir à l’un de leur membre l’an passé, elle savait qu’ils ne louperaient pas une occasion de lui rendre l’appareil ! Elle devait s’attendre au pire…

Après un long moment passé sous la douche, Alicia sortit enfin de sa chambre pour avaler quelque chose. Cependant, les remarques et questions de ses colocataires sur sa nuit, la firent quitter la maison. Bon, le mieux était d’éviter les Hétaïre, et t’en qu’à faire les Narcisse, au moins pour la journée. Elle avait vraiment trop mal à la tête pour régler cette affaire aujourd’hui. Elle décida donc de mettre son temps à profit en allant faire quelques recherches sur internet pour son devoir d’histoire.

Arrivée dans la salle des ordinateurs, elle entra d’un pas lasse encore fatiguée sans compte sa migraine qui semblait avoir décidé d’élire domicile dans son crâne. Cette journée ne s’annonçait vraiment pas bien. Tandis qu’elle marchait sans vraiment faire attention à ce qui l’entourait, elle se fit bousculait. Prête à envoyer promener l’imbécile qui lui était rentré dedans, Alicia releva la tête avec un regard des plus noir, pour finalement constater que l’imbécile en question n’était autre que son frère. Manquait plus que ça ! Elle n’aimait pas croiser son frère à l’école, le voir si peu chaleureux et fuyant son regard, comme si elle n’existait pas… Comportement qui était censé préserver sa réputation d’Avatara. Tsss… Prête à passer son chemin, Alicia mit un certain moment avant de s’apercevoir qu’elle ne marchait pas dans la bonne direction. La cause ? Son, frère l’avait empoigné et la traîna jusqu’à la machine à café ou il lui offrit un cappuccino. Ah, ça c’est une bonne idée ! songea t-elle. Mais elle s’avait très bien qu’il y avait une raison à cela… Elle se souvenait lui avoir raccrocher au nez la veille, et les reproches ne tarderaient pas à fuser…

Bingo ! Elle le savait ! Cependant, elle n’avait pas prémédité la suite… le resto ! Merde… Elle avait complètement oublié ! Et maintenant, voilà qu’il lui passait un savon… bah, autant prendre les choses comme elles venaient… de toute façon, il semblait que cette journée allait être des plus exécrable, et malheureusement, elle ne pouvait rien faire pour y remédier… Elle se contenta donc d’hausser ses épaules avant de répondre :


- Navrée, ça m’était sorti de la tête. Et puis t’inquiéter…Si se sont bien l’un de tes tarés de potes le coupable, je ne risque rien. Il ne s’en prendrait pas à la sœur d’un des siens.

Aussitôt sa phrase terminait, Alicia la regrette. Bien qu’elle l’ait pensé, Julian lui n’allait sûrement pas apprécier cette réponse. Elle essaya donc de se rattraper du mieux quelle le pouvait.

- De toute façon, je n’étais pas seule. J’étais en charmante compagnie, je ne risquais pas grand-chose.

Mais qu’est ce qu’elle avait ?! Elle s’enfonçait là ! Il allait sûrement croire qu’elle lui avait posé un lapin pour passer la soirée avec un garçon. Ok, essayons de changer de sujet…


- Et sinon, comment s’est passée ton entrevue avec la police ?

Ah, génial ! Merveilleux sujet de conversation… Décidemment, elle aurait mieux fait de rester couché…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://affraid-academy.forumpro.fr
Julian Lane
Admin, junior et membre des Avatara
avatar

Masculin
Nombre de messages : 71
Age : 34
Date d'inscription : 10/10/2007

Feuille de personnage
Sexualité: S'en fout
Age: 21 ans
Hobby: Vous fuir !

MessageSujet: Re: La pire des corvées !   Mer 24 Oct - 1:45

Le resto hebdomadaire... Encore une idée du 'vieux' ! Il tenait absolument à ce que ses 'chérubins' restent en contact l'un avec l'autre. Julian ne détestait pas ces moments là, Alicia était tout de même de sa famille. Il devait même avouer que parfois, il passait de bonnes soirées ! Quand il l'avait appelé la veille au soir, il avait été très étonné de se voir dégager sans ménagement sur la boite vocale de sa cadette. Elle devait avoir d'autres projets ou alors il la dérangeait ! Merde ! Il sentait son sang bouillir de la savoir avec un de ces types pervers et complètement déjanté. Reste zen, se dit-il. Il dut reconnaître que garder son calme face à sa soeur était un exercice difficile puisqu'elle commença par une provocation, digne de la pire des crétines femelles peuplant cette foutue école. A l'instant présent, elle ressemblait vraiment à la caricature basique de l'étudiante : tête en l'air, un peu trop sûre d'elle et bourrée de préjugés ! Julian s'exhorta au calme et répondit d'une voix froide,

- Tu crois cela ? Voyons, tu sais pourtant que dans certaines cultures, un fratricide est nécessaire à l'élévation de l'Homme ! Parfois, je me sens paré pour faire la même chose... Si tu vois ce que je veux dire !

Très bien, visiblement, elle voulait attaquer là où cela faisait le plus mal ! Il en eu confirmation à la réplique suivante de Alicia... Charmante compagnie ? Il fut tenté de la secouer comme un prunier pour avoir la réponse à certaines questions : Qui ? Où puis-je lui mettre la main dessus ? A ton avis, il préfère un combat à mains nues ou l'emploi des armes blanches est permis ? Tout à ses projets de meurtres sur ce pauvre type qui osait s'aventurer à poser les mains sur sa cadette, Julian ne répondit rien à Alicia, se contentant de regarder fixement le fond de son gobelet. Il avala d'un trait le liquide amer puis écouta la question suivante. Il leva les yeux vers elle et lui sourit d'un air nonchalant,

- Je vois que les nouvelles vont vites... Je ne me souviens pas de t'avoir parlé de ça... Oh mais suis-je bête... C'est encore tes copines décérébrées qui jouent aux commères ! C'est un rôle qui leur convient bien je trouve... Enfin bref...

Petite pique acide sur ces espèces de grues qui pensaient être les plus belles, intelligentes et racées de l'école. Julian les trouvait surtout futiles, arrogantes et sans saveurs, mais bon, chacun ses goûts ! Il répondit tout de même à la question d'un ton pince-sans-rire,

- Et bien visiblement, nous savons parfaitement faire disparaître les indices puisque nous sommes tous libres... Passe moi un coup de fil quand ils t'auront à ton tour interrogé !

Là, il savait qu'elle allait lui accorder toute son attention. Il croisa les bras sur sa poitrine et la dévisagea avec l'ombre d'un sourire,

- L'une de mes petites camarades a trouvé judicieux de parler de vous aux flics... Après tout, le type des Narcisses qui est mort sortait avec l'une de tes copines, non ? Enfin, tout ça pour dire que les policiers du coin n'ont vraiment rien à faire d'autre que de déranger tout le monde... En fait, je crois plutôt, qu'ils ne savent absolument pas comment coincé ce taré...

Il sentit quelqu'un lui tapoter l'épaule avec insistance, il se retourna avec brusquerie, prêt à cogner l'importun... Il détestait les contacts physiques, surtout quand il ne savait pas qui était son interlocuteur. Il se calma pourtant en reconnaissant Bridget. Elle eut un mouvement de recul en voyant sa mine menaçante, mais après quelques mots échangés, elle lui présenta son devoir de sciences. Bridget fixait Alicia avec indiscrétion et cela ne devait pas être du goût de sa soeur qui détestait être jaugée ainsi. Le devoir était des plus simples, mais comment expliquer à cette première année que cet exercice était digne du pire cancre ! Il lui donna donc les bases pour pouvoir répondre aux premières questions et la renvoya devant l'ordinateur qu'elle occupait. Ne souhaitant plus qu'une chose : rentrer et se coucher, il demanda d'un ton sec,

- Bon et alors, on fait quoi ? On continue nos soirées comme l'année dernière ou on se contente de se téléphoner de temps en temps ?

Il n'allait tout de même pas supplier sa propre soeur pour passer un peu de temps avec elle. Il y avait des limites à sa tolérance ! Si elle préférait s'éclater en charmante compagnie plutôt que d'avoir Julian en face d'elle, il ne pouvait rien y faire. Il attendit donc qu'elle réponde... Si elle choisissait l'option 'on s'appelle une fois par mois' il ne fallait pas qu'elle compte sur lui pour l'annoncer au 'vieux' qui prenait un malin plaisir à ordonner un compte-rendu détaillé de leur rencontre... comment elle va ? elle n'est pas trop fatiguée ? elle mange bien ? vous avez parlé de quoi ?... Bref, un interrogatoire bien pire que celui des flics de ce matin !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Lane
Admin, sophomore et membre des Hétaïres
avatar

Féminin
Nombre de messages : 60
Age : 32
Date d'inscription : 10/10/2007

Feuille de personnage
Sexualité: Hétéro
Age: 20 ans
Hobby: Picoler xD

MessageSujet: Re: La pire des corvées !   Sam 3 Nov - 22:05

La culpabilité… c’était ce qui rongeait à ce moment précis l’Hétaïre. Elle se sentait mal d’avoir laisser Julian pour passer la soirée avec un garçon. Bien qu’elle n’ait pas agis volontairement, elle avait complètement occulté son frère, obnubilée par son désir d’en apprendre plus sur un gars qui l’avait mise dans de beaux draps. Jamais elle n’avait raté un rendez vous avec son frère, et le faire pour cette raison la bourrait de remords. Prête à se confondre en excuses –ce qui n’arrive pas tous les jours- elle fut coupé net dans son élan par la pique de son bien aimé frère. Fratricide ?! Haha, très drôle, songea t-elle avec ironie. Pour toute réponse, elle lui tira la langue dans une superbe grimace, ce que Julian allait sûrement qualifier de puérile. Mais ne l’était-il pas tout autant en se permettant de plaisanter sur un tel sujet alors que trois meurtres avaient été commis ? Vraiment, elle n’aimait pas ça… Elle avait l’impression que les dégénérés de sa fraternité avaient une mauvaise influence sur lui. Il était bien plus… glauque lorsqu’il était avec eux.

En voyant la lueur assassine qui passa dans les yeux de son frère, elle fut prise d’une irrésistible envie de se frapper la tête contre le mur le plus proche. Ne jamais évoquer un autre mâle que leur père dans une discussion avec Julian ! Elle le savait pourtant ! Idiote, il allait sûrement la torturer, ou la menacer de dévoiler certain secret si elle ne lui donnait pas de nom. La dernière fois il l’avait menacé de révéler qu’elle avait dormi avec une veilleuse jusqu’à ses treize ans, résultat le visage du beau Mickaël ne fut plus aussi agréable à regarder pendant trois bonnes semaines. Oui, elle avait cédé… Mais son bien être passait –et passerait toujours- avant celui de ses conquêtes. Cependant contre toute attentes, aucune question ne fut posée. Se serait-il assagit ? Merci Seigneur ! Non, elle ne devait pas crier victoire trop vite, c’était peut être une ruse pour mieux la piéger par la suit. Avec Julian, elle devait se méfier de tout, il était plein de ressources… La suite ne l’étonna pas, elle s’en était prise à ses amis, il faisait de même…

- Et bien heureusement qu’elles sont là ! Pourquoi tu ne m’as rien dit ? Tout le monde était au courant, sauf moi. Je suis quand même ta sœur au cas ou tu aurais oublié !

Voilà c’était dit ! Et qu’il ne lui serve pas un « j’avais l’intention de t’en parler au resto ». Non, non, non, elle n’était pas stupide ! Il devait être avoir reçu sa convocation depuis un moment et il n’avait pas à attendre la veille pour lui en parler. Pas un sourire n’apparu sur on visage à ce qui se voulait sûrement amusant. Pourtant elle fut interloquée par la suite de ses propos… De quoi ?! Elle aussi allait y voir le droit ?! Et ceux grâce à une de ces gothiques. Tsss… Pas grave, elle savait qu’elle ne resterait pas bien longtemps dans les locaux de la police.


- T’en fais pas pour moi. Regarde ce visage angélique, l’innocence y rayonne. Et puis n’oublis pas ma botte secrète : Il suffit que je laisse couler une ou deux larmes en plaçant un « comme c’est horrible, j’ai tellement peur que je n’ose plus sortir de ma chambre » et le tour est joué !

Et puis, elle n’avait rien à se reprocher, elle… Ce n’était pas comme d’autres… comment les Avatara au complet avaient pu s’en sortir ? Le coupable devait bien être parmi eux, elle était sûre ! Julian disait-il la vérité en parlant d’indice ? Non ! Si c’était le cas, cela signifiait qu’il était impliqué, or il avait dit ça juste pour plaisanter… Elle refuser de croire que son frère puisse être mêlé à ses horreurs. Elle le connaissait mieux que quiconque et elle savait qu’il ne pouvait être capable de telles atrocités. En voyant son frère faire un geste un peu trop brusque, Alicia revint à la réalité. Qui c’est celle là, songea-t-elle. Elle eu la réponse bien vite, c’était une des crétines que Julian aidait. En tout cas, sa façon de la regardait ne lui plaisait vraiment pas. Qu’elle baisse les yeux ou elle ne répondait plus de rien ! Bien, il semblait que le pouvoir de l’esprit marchait (ou plutôt que le hasard fait bien les choses) car l’autre s’en alla.

En la regardant s’éloigner d’un air menaçant, elle entendit la question de son frère et surtout le ton qu’il prit. Déplaisant, vraiment ! Un peu de chaleur ne faisait pourtant pas de mal ! Décidée à le dérider, ou à l’ennuyer c’est au choix, elle sourit à pleine dents, pinça la joue de son frère comme si il s’agissait d’un petit garçon, ce qu’il n’aimerait sûrement pas et dit ;


- Je ne vais pas te laisser seul. Et puis tu t’ennuierais sans moi, j’en suis sûre.


Voilà qui était clair ! Elle n’avait pas envie de cesser les resto avec lui. Elle aimait passer du temps avec son frère, mais l’avouer de vive voix n’était pas chose facile. De plus, Julian devait savoir qu’il comptait pour elle, pas besoin de perdre son temps dans des paroles inutiles dans ce cas…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://affraid-academy.forumpro.fr
Julian Lane
Admin, junior et membre des Avatara
avatar

Masculin
Nombre de messages : 71
Age : 34
Date d'inscription : 10/10/2007

Feuille de personnage
Sexualité: S'en fout
Age: 21 ans
Hobby: Vous fuir !

MessageSujet: Re: La pire des corvées !   Lun 5 Nov - 21:31

Quand il vit la main de sa soeur se lever en direction de son visage, Julian sut qu'il n'allait que très moyennement apprécier la suite. En effet, le fait de se faire pincer la joue comme un gamin de cinq ans n'avait rien de dérangeant en soit, mais pour Julian c'était la pire des offenses. Pourtant, si il y avait bien une personne qui connaissait son aversion pour les contacts physiques, c'était bien sa soeur. Mais l'humiliation en pleine place publique n'était pas terminée puisque Alicia parla d'une voix horripilante pour les oreilles de son aîné... Et en plus, elle se fout de moi ! pensa le jeune homme. S'ennuyer sans elle ? Quelle manque de discernement de la part de sa cadette... On voyait bien qui subissait la pression paternelle ! Lui et non elle ! Comme si le 'vieux' lui permettait d'oublier le fait qu'il avait une famille ! Enfin, seul le résultat comptait et non les aboutissants... Ils continueraient donc à se voir régulièrement et sans trop savoir pourquoi, cela mit du baume au coeur à Julian,

- Parfait... Toutes les deux semaines si tu préfères... Je suis pas mal occupé en ce moment... J'ai beaucoup plus d'examens à préparer que l'an dernier... Donc, cela m'arrange aussi !

Bon et bien voilà, tout était dit, inutile de s'appesantir sur le sujet. Elle devait être occupée également, et sa propre présence était dû au coup de fil de Bridget... Allons donc tenter de faire entrée une quelconque notion scientifique dans cette cervelle de moineau ! Prêt à prendre congés sans aucune autre parole, il se retourna une dernière fois et demanda doucement,

- Au fait... Passe-moi un coup de téléphone lorsque tu auras ta convocation chez les flics... Tes copines n'ont pas de voitures... Je t'y emmènerais et te ramènerais ! Une dernière chose... Ne traîne pas toute seule le soir... Je n'ai pas envie d'aller identifier ton corps à la morgue...

Dernièrement les meurtres n'étaient plus à craindre, certaines rumeurs relataient diverses agressions au sein même du campus. Des étudiants malsains en étaient peut-être les auteurs, il valait mieux se montrer prudent, surtout pour une jeune fille. Aucune connaissance de Julian n'avait été violentée mais il ne souhaitait pas que Alicia fasse partie de celle-ci. S'approchant une dernière fois de sa cadette, il posa sa large main sur son épaule et murmura,

- Mon téléphone est toujours allumé... Tu m'appelles au moindre pépin... Même si tu es bloquée à deux cent kilomètres, je viendrai te chercher... Ok ?

Bridget l'appela d'une voix stridente et suppliante. Julian la fit taire d'un regard et sourit brusquement à sa soeur. Comme durant leur enfance, lorsqu'elle le collait un peu trop, il lui envoya une pichenette sur le front et rit doucement devant l'air outré de Alicia. Avec un dernier geste de la main, il se dirigea vers Bridget et se pencha par-dessus son épaule pour voir jusqu'à quel point elle était nulle... Un véritable cancre que cette fille ! Avec un profond soupir de lassitude et de résignation, il prit une chaise et s'installa à ses côtés.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Lane
Admin, sophomore et membre des Hétaïres
avatar

Féminin
Nombre de messages : 60
Age : 32
Date d'inscription : 10/10/2007

Feuille de personnage
Sexualité: Hétéro
Age: 20 ans
Hobby: Picoler xD

MessageSujet: Re: La pire des corvées !   Lun 12 Nov - 0:51

Toutes les deux semaines ? oui, pourquoi pas… c’était largement suffisant et ils auraient plus de choses à se dire. Cependant elle avait du mal à avaler l’excuse des examens. Julian était très doué et avait rarement besoin de réviser pour obtenir d’excellentes notes. Lui cacherait-il quelque chose ? comme une petite amie par exemple ? Les lèvres d’Alicia se mirent à brûler d’envie de poser certaine question, mais elle se ravisa rapidement. Même si ses soupçons étaient fondés, jamais Julian ne lui avouerait… Peu importe, elle mènerait sa petite enquête dans son dos. En voyant le jeune homme prêt à s’en retourner, Alicia jeta son gobelet dans la poubelle à ses côtés, s’apprêtant à faire de même. Cependant Julian ne semblait pas en avoir fini avec elle. Les propos qu’il eu pouvaient paraître banals pour certain, mais ils firent un grand plaisir à Alicia. Son frère était quelque peu bourru et montrait que rarement ses sentiments, et encore moins à l’école. Aussi sourit elle ravie que Julian lui prête un peu plus d’intérêt.

La voix de crécelle de l’autre tâche interrompit leur petit moment fraternel trop peu fréquent. Elle lança donc à cette sotte un regard noir et glacial, ainsi elle ne vit pas la pichenette de son frère arriver. Avec un moue boudeuse, elle frotta l’endroit de l’« impacte » tout en regardant son frère s’éloigner. Petit crétin, songea t-elle avec amusement. Mais la jeune fille n’avait pas dit son dernier mot… En cherchant un place libre, elle passa derrière son frère occuper à aider l’idiote, et sans arrêter sa marche elle le frappa derrière la tête. Continuant son chemin, elle se retourna pour sourire une dernière fois à son frère… Ils se reverraient au plus tard dans deux semaines.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://affraid-academy.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La pire des corvées !   

Revenir en haut Aller en bas
 
La pire des corvées !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Perles Du Bac, Pire que le Débilitron, ou pareil XD
» Quelle corvée ce shopping ! [Kimberley]
» Samuel "Sam" Fisher ? les amis peuvent être pire que les ennemis ?
» Je ne suis pas celle que vous croyez, je suis pire ... - sandra alexine merry-weather -
» Le pire film pseudo-érotique de tous les temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Afraid Academy :: Intérieur de l'Université :: Salles des ordinateurs-
Sauter vers: